mercredi, mai 29, 2024

Tout savoir sur le dispositif Perin

Le PERIN (Plan d’Épargne Retraite Individuel) est un dispositif d’épargne retraite qui a été instauré en France dans le cadre de la réforme des retraites de 2019. Il constitue un outil permettant aux particuliers de préparer leur retraite de manière individuelle, en bénéficiant d’avantages fiscaux attractifs. Le PERIN offre ainsi une solution complémentaire aux régimes obligatoires de retraite, en offrant la possibilité de constituer une épargne sur le long terme, tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tout ce que vous devez savoir sur le dispositif Perin.


Les caractéristiques du dispositif Perin

A. Les conditions d’ouverture d’un PERIN

L’ouverture d’un contrat Perin est soumise à certaines conditions. Tout individu majeur, qu’il soit actif ou inactif, peut souscrire au dispositif Perin, qu’il soit salarié, travailleur indépendant, profession libérale, fonctionnaire ou retraité. Il n’y a pas de limite d’âge pour ouvrir un Perin, contrairement à d’autres dispositifs d’épargne retraite. Il est également possible d’ouvrir un perin pour un enfant mineur.

B. Les types de versements possibles dans le dispositif Perin

Le PERIN permet de réaliser différents types de versements :

  • Les versements volontaires : il s’agit de versements libres effectués par le titulaire du contrat Perin, selon ses capacités d’épargne.
  • Les versements obligatoires : dans certains cas, les travailleurs indépendants et les professions libérales sont soumis à des versements obligatoires dans leur Perin, sous forme de cotisations sociales.
  • Les transferts de contrats d’épargne retraite existants : il est possible de transférer des contrats Madelin, des PERP ou des contrats d’assurance vie vers un Perin, sous certaines conditions.

C. Les plafonds de versements et de déductions fiscales du dispositif Perin

Le Perin est soumis à des plafonds de versements annuels, qui varient en fonction de l’âge et du statut du titulaire. Les versements effectués dans un Perin sont déductibles du revenu imposable, dans la limite de ces plafonds. Les plafonds de déduction fiscale sont fixés en fonction des revenus du titulaire et sont communs à l’ensemble des dispositifs d’épargne retraite.

D. La gestion du contrat Perin : choix des supports d’investissement

Le titulaire d’un dispositif Perin a la possibilité de choisir les supports d’investissement dans lesquels son épargne sera investie. Les supports d’investissement peuvent être variés, tels que des fonds en euros, des unités de compte, des actions, des obligations, des biens immobiliers, etc. Le titulaire peut gérer lui-même son Perin ou confier sa gestion à un professionnel.

Le Perin offre ainsi une grande flexibilité en termes de conditions d’ouverture, de types de versements, de plafonds de déduction fiscale et de choix de supports d’investissement, permettant au titulaire de personnaliser son plan d’épargne retraite en fonction de ses besoins et de sa situation financière.

La fiscalité du dispositif Perin

A. Avantages fiscaux à l’entrée du dispositif Perin

Les versements effectués dans un Perin sont déductibles du revenu imposable, ce qui permet de réduire le montant de l’impôt sur le revenu à payer. Les plafonds de déduction fiscale varient en fonction de l’âge et du statut du titulaire, ainsi que de ses revenus. Les sommes déduites sont toutefois soumises à l’impôt lors de leur sortie du Perin, sous forme de rente ou de capital.

B. Fiscalité à la sortie du dispositif Perin

Lors de la sortie du Perin, le titulaire a le choix entre plusieurs options de sortie : la rente viagère, la rente viagère avec annuités garanties, le capital ou le mixte (rente viagère + capital). La fiscalité appliquée dépendra de l’option de sortie choisie.

  • La rente viagère : les rentes perçues sont soumises à l’impôt sur le revenu, mais bénéficient d’un abattement en fonction de l’âge du titulaire au moment de la première rente.
  • Le capital : si le titulaire opte pour un versement en capital, celui-ci est soumis à l’impôt sur le revenu, mais bénéficie d’un abattement fixe ou d’un abattement progressif en fonction de la durée de détention du PERIN.
  • Le mixte : si le titulaire choisit une sortie en rente viagère + capital, chaque portion est soumise à la fiscalité correspondante.

Le dispositif Perin (PER individuel) constitue un outil d’épargne retraite complémentaire permettant de bénéficier d’avantages fiscaux à l’entrée, tout en offrant une certaine flexibilité dans les options de sortie. Il permet aux titulaires de constituer une épargne en vue de leur retraite, mais peut également être utilisé dans le cadre de l’achat de sa résidence principale ou en cas de besoin d’argent sous certaines conditions.