mercredi, juin 12, 2024

Comment détermine-t-on le montant du taux de l’assurance vie ?


Quel est le taux de rendement moyen de l’assurance-vie ?

En ce qui concerne l’Eurofonds, le taux moyen de rendement s’oriente vers 1,15 %, selon la Fédération Française de l’Assurance (FFA). Les chiffres définitifs seront annoncés à la fin de l’année. Cette tendance à la baisse, avec une diminution de 0,2 point par rapport à l’année précédente, où le rendement net moyen était de 1,50 %, se maintient en 2022. Il est à noter que ce pourcentage est en déclin depuis plusieurs années, passant de 3,66% en 2009 à 1,66 % en 2018.

Pour l’année 2023, on peut estimer un rendement minimum attendu de 1,00 % et un rendement maximum attendu de 1,90 % pour les contrats mono-supports. Pour les contrats multi-supports, la précision dépendra de la performance des supports individuels.

Poursuite de la réduction des rendements des fonds en euros

En 2022, la tendance à la baisse des rendements des Eurofonds se poursuit, touchant également les associations d’épargne, réputées pour des rendements supérieurs. L’Afer, la plus grande association d’épargne en France avec plus de 750 000 membres, avait déjà confirmé la baisse du rendement du fonds en euros de 1,85 % à 1,70 %.

Les perspectives des fonds en euros sont sombres, selon les estimations de Facts & Figures. Les rendements se situaient entre 1 % et 1,10 %, et le fondateur Cyrille Chartier-Kastler prévoit un taux plancher entre 0,5 % et 0,7 % au cours des deux à trois prochaines années.

Cependant, l’année 2023 devrait également voir des évolutions dans les contrats d’assurance-vie, avec moins d’investissements en Eurofonds et davantage en unités de compte (UC).

Évaluation des rendements de l’assurance-vie

Une variation des taux en fonction du type d’investissement et de l’institution. Pour analyser les taux de rendement des contrats d’assurance-vie, il est essentiel de d’abord distinguer les différents types d’investissements qui composent cette assurance. Vous avez la possibilité d’investir votre capital d’assurance-vie dans deux options d’investissement très distinctes.

Les fonds en euros

Ces investissements sont sous la gestion de compagnies d’assurance et sont principalement constitués de 80 % d’obligations, 10 % d’actifs immobiliers, et 5 à 10 % d’actions. C’est un moyen de placement où vos gains sont limités, car le capital et les intérêts accumulés sont entièrement garantis.

L’unité de compte

Les options d’investissement disponibles sont diverses, allant des actions aux parts sociales, en passant par les OPCVM et les trackers. À la différence des fonds en euros, le capital n’est pas garanti et sa valeur fluctue en fonction des prix du marché.

Ainsi, le taux de rendement variera d’un épargnant à l’autre en fonction de leur tolérance au risque, ce qui entraîne une allocation différenciée entre les fonds en euros et les unités de compte.

Les rendements doivent être calculés en prenant en considération les frais appliqués par le gestionnaire, qui englobent généralement :

  • Les frais d’entrée, aussi connus sous le nom de frais de souscription.
  • Les frais de gestion (pour les fonds en euros et par compte).
  • Les frais d’arbitrage.
  • Les frais de retrait.

Quel est le taux de rendement pour les unités de compte ?

Les unités de compte sont des investissements réputés pour leur niveau de risque plus élevé, mais ils offrent un potentiel de rendement nettement supérieur. Ce sont des OPCVM, des trackers, voire des SCPI, dont la valeur fluctue en fonction des variations des marchés financiers ou immobiliers.

Les garanties principales offertes par les Eurofonds ne sont pas disponibles pour les investissements en unités de compte. Donc, si la préservation du capital est votre priorité et que vous évitez les risques, les unités de compte ne sont pas l’option financière idéale.

En revanche, les fonds en unités de compte présentent l’avantage d’un potentiel de rendement plus élevé, ce qui les rend plus rentables à moyen et long terme par rapport aux fonds en euros. C’est pourquoi ils gagnent en popularité, notamment en comparaison avec les Eurofonds.

Selon la présidente de la FFA, Florence Lastman, l’année 2022 a enregistré une forte décollecte nette de -24,9 milliards d’euros pour les Eurofonds, tandis que les fonds en unités de compte ont bénéficié d’une collecte nette de 18,3 milliards d’euros.

Prédire les rendements des contrats d’actions en unités de compte est difficile car ils dépendent largement des fluctuations des marchés financiers et immobiliers, ainsi que de la composition des actifs dans lesquels l’épargne est investie, voire des décisions commerciales des compagnies d’assurance.

Par exemple, les épargnants en assurance-vie peuvent améliorer considérablement leurs rendements en transférant une partie de leurs économies vers des investissements en unités de compte. Par conséquent, il est recommandé de choisir un contrat d’assurance-vie multisupports pour équilibrer votre portefeuille d’investissement. Ce type de contrat permet d’investir à la fois dans des fonds en unités de compte et en euros, offrant ainsi un équilibre entre la sécurité du capital et le potentiel de rendement. Vous avez la flexibilité de répartir votre investissement, par exemple, en investissant 60 % dans des fonds en euros à capital garanti pour minimiser les risques et en allouant plus de 80 % vers les unités de compte pour un potentiel de rendement plus élevé, mais sans garantie de capital.