Notre site utilise des cookies. En savoir plus à propos de l'utilisation des cookies : politique de confidentialité.

OK
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Simuler
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Accueil
/
Nos conseils
/
Prêt et Crédit immobilier

Crédit hypothécaire : Tout savoir sur ce prêt spécifique

Comment fonctionne le crédit hypothécaire en immobilier ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de prêt ?

Article publié par Etienne Ragain
Expert en investissement immobilier

Sommaire de l'article :

L’emprunt bancaire est un passage quasiment obligé lorsque l’on envisage d’investir dans l’immobilier. Nous avons déjà évoqué les différents types de crédits immobiliers dans d’autres articles. Aujourd’hui, nous nous intéressons à un type de crédit particulier : le crédit hypothécaire. Comment fonctionne-t-il ? Comment fonctionne le remboursement ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

1 - Définition de l’hypothèque et du crédit hypothécaire

Une hypothèque est un acte notarié qui permet au créancier de saisir le bien de l’emprunteur en cas de défaut de paiement de ce dernier. En clair, lorsque vous hypothéquez votre bien immobilier, vous donnez le droit à la banque de le saisir, dans le cas où vous ne parviendriez pas à rembourser votre prêt selon les termes convenus.

Le crédit hypothécaire est donc un prêt financier lié à une hypothèque. En contractant un prêt hypothécaire auprès de votre banque, vous pourrez notamment :

- Financer l’achat de votre bien immobilier
- Contracter un crédit à la consommation

2 - Comment fonctionne le crédit hypothécaire en immobilier ?

Lorsque vous souhaitez acquérir un bien immobilier, votre prêt ou crédit hypothécaire représentera généralement 50 à 70% du montant de l’acquisition. Il peut s’agir d’un achat :

- Dans le neuf ou bien dans l’ancien,
- En résidence principale ou bien secondaire,
- En investissement locatif.

Votre hypothèque doit être effectuée par un notaire, qui devra la publier auprès des services de la publicité foncière. Tout comme votre crédit, l’hypothèque que vous allez contracter ne peut pas dépasser les 50 ans. Elle doit normalement prendre fin l’année suivant la dernière échéance du remboursement de votre prêt. Cependant, vous avez la possibilité de la lever à n’importe quel moment, en cas de revente de votre bien par exemple. Dans ce cas, vous devrez payer des frais d’acte notarié que l’on appelle la mainlevée.

3 - Comment rembourser un crédit hypothécaire immobilier ?

La banque s'occupe de définir les échéances de remboursement. Celles-ci comportent les intérêts qui se calculent sur le montant du capital restant, ainsi que du montant de l’amortissement du capital total qui a été emprunté. En cas de remboursement anticipé, des pénalités peuvent entrer ou non en ligne de compte, tout dépend en effet des modalités de chaque contrat.

Il existe également une autre méthode de remboursement que l’on appelle le crédit hypothécaire In Fine. Ce dernier consiste pour l’emprunteur à ne rembourser que les intérêts pendant toute la durée du prêt. C’est seulement à la fin de ce dernier que le capital restant sera remboursé, et ce, d’une traite.

Il existe également une clause concernant l’âge de l’emprunteur. Celui-ci doit en effet rembourser la totalité de son prêt hypothécaire avant ses 90 ans.

4 - Quels sont les avantages ?

Le prêt hypothécaire comporte plusieurs avantages si vous souhaitez investir. Cela vous accorde notamment une grande capacité d’endettement. Vous pouvez ainsi réaliser des projets d’envergure, comme un ou plusieurs investissements immobiliers.

La durée de remboursement maximale du crédit est de 30 ans. Ce long délai est également un avantage, car il permet une grande marge de manœuvre. De plus, la possibilité de rembourser avant la date prévue vous accorde une grande liberté. Ainsi, vous ne serez pas bloqué dans vos projets si vous décidez de revendre votre bien immobilier.

5 - Les inconvénients ?

L’inconvénient principal du prêt hypothécaire est financier. Celui-ci comporte en effet plusieurs frais qui seront à votre charge, tel que :

- La taxe de publicité foncière,
- Les frais annexes,
- Le salaire du conservateur
- La mainlevée en cas de clôture anticipée de l’hypothèque

Le second inconvénient notable réside dans le principe même du prêt hypothécaire. Il s’agit de la saisie du bien immobilier par le créancier, qui peut avoir lieu si vous rencontrez un défaut de paiement.
En résumé, le crédit hypothécaire peut vous permettre de réaliser vos projets immobiliers. Cependant, il est nécessaire de bien évaluer les avantages, inconvénients et risques avant de se lancer. Chaque contrat est différent, c’est pourquoi il faudra veiller à bien comprendre les clauses de votre banque, afin de signer un contrat qui correspond entièrement à votre profil et à votre projet.

Sources :

Simulez votre capacité d’emprunt. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Simulez votre capacité d’emprunt. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Consultez nos autres articles