mercredi, juin 12, 2024

Investissement immobilier locatif : faut-il craindre les impayés ?

C’est une peur bien ancrée dans l’imaginaire de tous les investisseurs français. Pourtant, l’impayé de loyer est une menace bien moins importante qu’on ne le pense. On pourrait penser qu’une grande partie des locataires ne paient pas leur loyer et profitent d’une réglementation avantageuse. Et pourtant on considère qu’il y a chaque année environ 3 % d’impayés de loyer en France ! Ce pourcentage est nettement inférieur dans les grandes agglomérations. Si ce chiffre continue de vous effrayer, vous pouvez envisager les trois solutions simples qui sont les suivantes.


Faites confiance à votre instinct pour choisir votre locataire

La première option est aussi la moins chère : sélectionnez soigneusement vos locataires ! Une personne malhonnête au point de ne pas payer son loyer a un profil prévisible : elle n’a rien à perdre et ne craint pas les autorités. Un étudiant, un professionnel ou un homme d’affaires voudra toujours respecter les règles.

Bien entendu, un loyer impayé n’est pas toujours le résultat d’un refus de payer de la part du locataire. Il peut aussi s’agir d’une question de capacité à payer le loyer. La vie est pleine de surprises, bonnes ou mauvaises, et il est possible que des personnes tout à fait honnêtes soient en défaut de paiement. Prenez connaissance du salaire de votre locataire et, si possible, de ses ambitions personnelles et professionnelles.

N’hésitez pas à demander obligatoirement un garant 

Un garant est une personne physique (généralement un membre de la famille) ou une organisation juridique (une entreprise) qui est légalement tenue de payer le loyer si le locataire ne le fait pas. Un garant fiable est une garantie suffisante pour vous. Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises proposent de se porter garantes pour les locataires (la garantie Visale, gratuite pour le locataire, en est l’exemple le plus connu). Ces assurances sont évidemment très fiables.

Une assurance pour les loyers impayés

Vous n’êtes toujours pas convaincu par ces deux alternatives ? Une approche plus onéreuse, mais qui a le mérite d’être extrême, consiste à souscrire une garantie loyers impayés. En cas de non-paiement, une assurance interviendra et garantira le financement et la poursuite adéquate des procédures judiciaires à l’encontre du locataire défaillant. Comptez entre 2,5 et 4 % de votre loyer pour l’assurance.

N’oubliez pas que la plupart des assureurs exigent des garanties sur le profil de votre locataire (par exemple, un revenu net au moins égal à trois fois le montant du loyer), ce qui limitera le nombre de candidats acceptables et retardera peut-être le moment où vous trouverez votre locataire idéal.

Enfin, n’oubliez pas que nous vivons en France, la loi est favorable au locataire, mais elle sera toujours de votre côté si un individu ne respecte pas ses engagements à votre égard !

Sources :