Notre site utilise des cookies. En savoir plus à propos de l'utilisation des cookies : politique de confidentialité.

OK
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Simuler
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Accueil
/
Nos conseils
/
Investissement immobilier

Estimation immobilière : quels sont les pièges à éviter ?

Réussir son estimation immobilière est indispensable pour vendre votre logement. Voyons ensemble les pièges à éviter.

Article publié par Etienne Ragain
Expert en investissement immobilier

Sommaire de l'article :

L’estimation immobilière est une étape cruciale pour réussir la vente de son bien immobilier. Elle sert à chiffrer la valeur du bien, afin de définir le prix de vente. Vous souhaitez vendre votre bien immobilier afin de réaliser d’autres projets par la suite ? Dans cet article, nous vous donnons les conseils indispensables pour éviter les pièges et réussir votre estimation immobilière.

Une estimation immobilière trop haute

Surestimer le prix d’un bien ne facilitera pas sa vente, bien au contraire. La valeur d’un bien se mesure en fonction de sa localisation, la période et les différentes caractéristiques (taille, agencement, année de construction…). Si vous proposez un prix supérieur à celui du marché, les chances de trouver un acquéreur seront réduites. Plusieurs erreurs peuvent vous pousser à surestimer votre bien :

A – Laisser vos émotions dicter le prix

Il s’agit de la maison de votre enfance et pour vous, elle vaut tout l’or du monde ? Les souvenirs heureux que nous évoque un lieu peuvent troubler notre objectivité lorsqu’il s’agit d’en estimer le prix. En effet, il sera naturel de surestimer la valeur d’un bien lorsque l’on ressent de l’attachement envers celui-ci. Or, l’objectivité est indispensable à une estimation immobilière réussie. Laissez donc vos émotions de côté et soyez attentifs aux conseils des professionnels de l’immobilier qui vous accompagneront dans votre projet de vente.

B – Choisir l’agence immobilière qui proposera la plus haute estimation

Ce n’est pas parce qu’une agence immobilière vous propose une estimation immobilière plus élevée que les autres qu’il faut obligatoirement la choisir. En effet, prix élevé ne veut pas toujours dire prix réaliste. Afin de faire le choix le plus judicieux, il est essentiel de comparer la valeur estimée à celles des autres biens similaires dans le même secteur. Une agence immobilière compétente se doit de dresser objectivement la liste des points forts et des points faibles du bien avant de déterminer sa valeur. En outre, choisir l’estimation la plus haute ne servira à rien si le bien ne trouve pas d’investisseur prêt à mettre ce prix.

C – La période ne doit pas influencer le prix

En fonction de la saisonnalité, certains secteurs sont plus propices que d’autres à la vente immobilière. S’il peut en effet être plus simple de vendre un bien à une certaine période de l’année, cette dernière ne doit absolument pas être une excuse pour augmenter le prix. La facilité ou la difficulté à trouver un acquéreur ne doit pas influencer l’estimation immobilière. Comme nous l’avons mentionné dans les deux conseils précédents, l’objectivité doit être le maître mot de l’estimation.

Une estimation immobilière trop basse

De nombreux vendeurs exagèrent le prix de vente de leur logement. Cependant, il existe aussi le cas inverse de ceux qui sous-estiment sa valeur. Vous souhaitez réduire le prix de votre bien afin de le vendre à un proche ? Vous avez une perception trop pessimiste de la valeur de votre logement ? Dans les deux cas, une estimation immobilière trop basse peut présenter plusieurs inconvénients.

A – L’administration fiscale

L’administration fiscale a la possibilité de refuser votre vente à l’aide du droit de préemption. Un prix trop faible par rapport à la valeur du marché peut être perçu comme une tentative de donation frauduleuse, c’est-à-dire exempte des droits de donation. L’administration fiscale peut notamment vous contraindre à payer des droits d’enregistrement équivalents à la valeur réelle de votre bien immobilier. Vous l’aurez compris, sous-estimer votre bien vous rapportera moins d’argent d’une part et engendrera des frais supplémentaires d’autre part.

B – Une inquiétude vis-à-vis du marché tendu

Une mauvaise image de votre bien ou un caractère plutôt pessimiste vis-à-vis du marché immobilier peut vous contraindre à réaliser une estimation immobilière trop basse. Depuis le début de la crise sanitaire, le marché de l’immobilier est particulièrement tendu. Cela peut vous freiner dans votre processus de vente. Par peur de ne pas réussir à vendre, vous pourrez vous sentir contraint de baisser le prix de votre bien. C’est de toute évidence une erreur. Avant de défier votre prix, étudiez soigneusement les prix du marché en répondant aux questions suivantes :

- À combien se vendent actuellement les logements similaires au mien ?

- Quels sont les prix pratiqués actuellement dans ma ville ou bien dans mon quartier ?

- Quels sont les atouts et les défauts majeurs de mon logement ?

Que conclure sur l’estimation immobilière ?

L’estimation immobilière est une étape capitale dans le processus de vente. Afin de fixer un prix correct et en accord avec la réalité du marché, il vous faudra :

- Étudier soigneusement le bien et le marché

- Comparer les estimations de plusieurs agences

- Rester ouvert d’esprit et ne pas précipiter

Sources :

Découvrez votre capacité d’investissement en immobilier locatif. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Découvrez votre capacité d’investissement en immobilier locatif. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Consultez nos autres articles