Notre site utilise des cookies. En savoir plus à propos de l'utilisation des cookies : politique de confidentialité.

OK
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Simuler
Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.
Accueil
/
Nos conseils
/
Investissement immobilier

Comment réduire ses charges de copropriété ?

Facture d'eau, d'électricité, de chauffages... Frais du syndic, coût des assemblées générales... Factures des travaux et de l'entretien... Dans cet article, nous allons voir comment réduire ses charges de copropriété.

Article publié par Etienne Ragain
Expert en investissement immobilier

Sommaire de l'article :

La consommation d’énergie, les frais de personnel, les travaux et l’entretien engendrent souvent la majeure partie des frais de copropriété. Ces derniers peuvent s’avérer assez élevés pour les propriétaires. Or, il est possible de diminuer le volume de ces charges grâce à quelques astuces. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

1 - Les charges de copropriété, c’est quoi ?

Les charges de copropriétés sont les frais engendrés par l’entretien des espaces et des équipements communs dans un bâtiment collectif d’habitation. Toutes les propriétaires de logement doivent s’acquitter de ces frais afin de garantir le bon état de l’immeuble.

Les charges de copropriétés sont séparées en deux catégories : les charges générales et les charges spéciales. Les charges générales, tout d’abord, se composent des frais d’administration de l’immeuble, de sa conservation, ainsi que de l’entretien des parties communes.

L’administration se compose des frais du syndic de la copropriété et des frais engendrés par les assemblées générales. La conservation de l’immeuble, quant à elle, concerne les travaux et le nettoyage de toutes les parties communes. Enfin, l’entretien comprend plusieurs éléments tels que le ravalement des façades ou encore l’entretien des toitures de l’immeuble.


Les charges spéciales, ensuite, sont liées à des services et des équipements collectifs. Cela peut se traduire par des frais de gardiennages, l’entretien des ascenseurs ou des digicodes par exemple. Alors que les charges générales concernent tous les copropriétaires, les charges spéciales, elles, ne sont imputables qu’à ceux qui bénéficient des services concernés. Les habitants des rez-de-chaussée ne sont ainsi pas tenus de payer pour l’entretien de l’ascenseur par exemple.

2 – Réduire ses charges de copropriété en comparant les devis

Il existe plusieurs prestataires différents, que ce soit pour l’électricité, les assurances, ou encore l’entretien et le nettoyage. Avant de choisir, n’hésitez pas à comparer tous les devis, afin d’obtenir les meilleurs prix. Il est de surcroît important de renégocier le montant des charges au moins une fois par an, afin de faire plus d’économie. Le rapport qualité prix est primordial lorsque l’on sélectionne un prestataire pour des travaux, de l’entretien ou autres services.

Dans le but de minimiser les coûts, soyez attentifs aux éléments suivants :

- Le prix des contrats d’assurance
- Les coûts engendrés par les assemblées générales
- Le contrat d’entretien
- Les diagnostics non obligatoires ou inutiles

3 – Analyser la pertinence de chaque service

Réduire ses charges de copropriété passe également par le fait de réduire le nombre de services collectifs qui sont dispensés dans l’immeuble. Pour cela, il est nécessaire de se poser la question de la nécessité de chacun d’entre eux. Par exemple : l’immeuble est-il suffisamment grand pour nécessiter un gardien ?

4 – Limiter la consommation d’énergie du logement

La consommation d’énergie est un point central lorsque l’on veut réduire ses charges de copropriété. Tous les équipements collectifs peuvent en effet engendrer des coûts plus élevés pour les propriétaires. Pour remédier à cela, le plus avantageux est de faire installer des compteurs d’eau individuels. Ainsi, chaque propriétaire paiera uniquement sa propre consommation. Il en va de même pour les systèmes de chauffages. Les périodes de chauffages conseillées s’étendent d’ailleurs du mois d’octobre au mois de mai. Éteindre les chauffages pendant le reste de l’année vous permettra de réaliser de belles économies.

En outre, la qualité de l’isolation des logements est essentielle pour réduire les factures d’énergie. Plusieurs solutions existent pour optimiser l’isolation d’une copropriété, comme l’éco-PTZ copropriétés par exemple. Cet éco-prêt à taux zéro permet d’aménager un immeuble pour réduire les factures de chauffages. Cela peut par exemple concerner l’installation de double ou triple vitrages, l’isolation des toitures, des terrasses, ou bien des planchers. L’installation de systèmes de chauffages à énergie renouvelable peut également être comprise dans l’éco-PTZ.

Enfin, les économies peuvent également s’appliquer à l’électricité. Pour cela, vous pouvez privilégier les ampoules à basse consommation tels que des LED. La mise en place de détecteurs de présence lumineux permet également d’utiliser l’électricité de manière plus optimale dans les parties communes, sans gaspiller. Comme nous l’avons vu dans la deuxième partie de cet article, la mise en concurrence des prestataires est également essentielle pour faire des économies sur les factures d’électricité. Comparer les tarifs des différents fournisseurs d’énergie peut en effet vous permettre de réaliser entre 5 et 10% d’économie.

Sources :

Découvrez votre capacité d’investissement en immobilier locatif. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Découvrez votre capacité d’investissement en immobilier locatif. Gratuit

Simulation gratuite

Résultat en 1 minute

Consultez nos autres articles